La collaboration EDF R&D / Méso-Star

La thermique un enjeu pour EDF

EDF est un acteur industriel de premier plan au niveau mondial dans le domaine du calcul scientifique. La conception et plus généralement l’ingénierie des installations d’EDF nécessitent des outils de simulation capables de gérer la complexité des systèmes et des procédés mis-en-œuvre.

Pour faire face à ces questions, EDF R&D est en charge de développer un ensemble de logiciels, chacun spécialisé pour la simulation d’un phénomène physique. On peut citer par exemple le Code_Aster pour le calcul des structure, le Code_Saturne pour la mécanique des fluide ou SYRTHES pour la thermique.

Les problématiques associées aux transferts thermiques apparaissent dans plusieurs domaines d’application. On peut notamment citer la conception de composants critiques dans les centrales nucléaires ou la question de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Le code thermique SYRTHES

Pour répondre à ses questions d’ingénierie thermique, EDF R&D développe et maintient le code SYRTHES . Celui-ci permet de résoudre des problèmes couplés de conduction dans les solides et de rayonnement en milieu transparent dans des systèmes à géométrie complexe issus de logiciels CAO.

SYRTHES a été conçu pour être performant sur des infrastructures HPC et pour être couplé avec d’autres logiciels d’EDF R&D comme le Code_Saturne pour la mécanique des fluides.

L’apport de Méso-Star

En 2015, EDF R&D a initié une collaboration de long terme avec Méso-Star. L’objectif est de permettre à EDF R&D de s’approprier notre approche statistique de la complexité dans le cadre de la thermique, dans l’objectif de faire face à la complexité croissante de leurs problématiques d’ingénierie. Dans ce but, Méso-Star intervient lors de développements ponctuels dans le code SYRTHES et en organisant des formations sur mesure sur l’approche statistique.

En 2015, Méso-Star a par exemple développé un nouveau module de transfert radiatif basé sur la méthode Monte-Carlo qui permet d’étendre les fonctionnalités de SYRTHES en terme de modélisation du rayonnement, avec la capacité à traiter des surfaces spéculaires ou des milieux participants.