De la Complexité dans l'industrie du cinéma

Ces dernières années, l’industrie du cinéma a connu un renouveau méthodologique sur ces technologies de synthèse d’image et d’effets spéciaux. Nous sommes tous témoins de ces évolutions lorsque nous regardons le dernier Star-Wars et l’évolution de la qualité des films d’animation.

La problématique de cette industrie est un bon exemple de système complexe. La question est de simuler le transport de la lumière dans un modèle virtuel complexe. Ce défi de la complexité a été franchi par une vision statistique du phénomène à simuler (méthode Monte-Carlo). Ce renouveau méthodologique est similaire à l’approche que Méso-Star porte dans l’ingénierie de procédés industriels où la question est de modéliser et simuler des processus physiques tels que la thermique ou l’électromagnétisme.

Cette rupture dans l’industrie du cinéma est relatée dans un article de review co-écrit par Per H. Christensen, senior développeur aux studios Pixar dans lequel est cité un article co-écrit par des membres de Méso-Star sur une technique Monte-Carlo permettant de prendre en compte la complexité des propriétés d’un volume.