Modélisation de la cavitation pour Safran Aircraft Engine

La cavitation : une contrainte à maîtriser pour Safran Aircraft Engine

La division des moteurs spatiaux de Safran Aircraft Engine (ex SNECMA) est confrontée aux phénomènes de cavitation dans les turbopompes des moteurs des lanceurs spatiaux comme Ariane. Cette cavitation est à l’origine d’instabilités, voire de dégradation des turbopompes. Aujourd’hui la technique pour éviter l’apparition de la cavitation consiste à augmenter la pression et donc la masse de fluides cryogéniques au lancement. Maîtriser la cavitation en évitant un surpoids des lanceurs spatiaux est ainsi un fort enjeu économique pour l’industrie spatiale.

L’expertise de Méso-Star

La compréhension des écoulements cavitants est un enjeu qui à conduit SNECMA à nouer des collaborations universitaires sur la durée. En plus de cette tâche de R&D très amont, les ingénieurs de SNECMA explorent en permanence de nouvelles techniques. C’est dans ce cadre que la division des moteurs spatiaux de SNECMA à chargé Méso-Star, avec l’appui scientifique du LAPLACE, d’expertiser la pertinence de la méthode Boltzmann-sur-Réseau et plus généralement d’une méthodologie basée sur une approche mésoscopique pour modéliser des écoulements cavitants dans le contexte qui intéresse SNECMA.